Ân-Jos VŨ

Le corps imprégné de mouvements d’arts martiaux, Ân-Jos possède une énergie tonique et maîtrisée. Avec les stages de butō avec Sumako KOSEKI, de la méthode Gaga avec Caroline BOUSSARD et d’improvisation avec notamment Franck BEAUBOIS, Patricia KUYPERS ou Noëlle DALSACE, il a étendu sa palette dans la création instantanée et d’autres matières de corps.

Inspiré du travail de Trisha BROWN, il ajoute de la légèreté à son ancrage dans la terre et oriente son travail à promouvoir l’individu à travers les gestes quotidiens, personnels, reconnaissables.

Membre fondateur de la Cie Passage(s) et Ecce San San, il participe activement dans la Cie Passage(s) et de nombreux festivals de danse tel que Trajectoires et Passage(s) à l’Acte.

Issu d’une famille d’artistes, Ân-Jos a découvert la danse à l’âge de 34 ans avec la Cie universitaire Taille Unique à Nantes, dirigée par Françoise CHEDMAIL, la danse est devenue le moteur qui le fait aller de l’avant. Informaticien de formation et spécialiste dans les Technologies de l’information et de la communication, il décide d’embrasser la danse.

D’esprit créatif, il a conçu des soli, duos, et a initié le projet Arbor-est-sens en 2018 avec 2 soli et une pièce collective. Un seul thème, plusieurs interprétations, sous différentes formes.
Son univers parle de famille, de pays, de destination et d’identité. D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Qui sommes-nous ? Que devenons-nous ?
La vie est enrichie d’évènements et d’histoires. Ressentir et exprimer les émotions et sentiments à travers le corps.

Il intègre la Compagnie Murmuration en 2018 en tant qu’interprète.
Il travaille activement avec l’artiste en calligraphie LAI Ya-Yu avec des performances à la galerie Callico et le projet « Arbor-est-sens » dont il est initiateur et avec Fabrice GUÉNO à la création de la pièce « Quê Hương, les racines en mouvement » en lien avec la France et le Viêtnam.


Photo : Vincent SARAZIN

Contact : EmailFacebookInstagramCie Passage(s)